Au moins 50 morts dans l’effondrement d’une mine en RDC

Une mine d’or s’est effondrée ce 11 septembre dans la ville de Kamituga, dans la province du Sud-Kivu à l’Est de la République Démocratique du Congo. Les autorités annoncent une cinquantaine de morts et craignent que le bilan s’alourdisse.

Le gouverneur de la province du Sud-Kivu Théo Ngwabidje Kasi a annoncé l’effondrement d’une mine d’or artisanale dans la ville de Kamituga, le vendredi 11 septembre. Au moins 50 personnes, des jeunes en majorité, ont trouvé la mort. L’effondrement a été causé par un affaissement du sol engendré par de fortes pluies.

D’après les témoins, une seule personne est sortie indemne des décombres. « L’eau est allée vers les trois tunnels. Lorsque les gens ont voulu sortir, il n’y avait plus moyen car l’eau coulait en abondance, avec une grosse pression », a témoigné un habitant de la ville.

Les effondrements de mines sont fréquents en RDC. En juin dernier, 43 jeunes mineurs avaient péri sur un site de cuivre et de cobalt exploité par l’entreprise d’extraction de matières premières Glencore. Ce sont des mineurs illégaux pour la plupart, qui travaillent sans mesures de protection et dans des conditions précaires.

Le maire Alexandre Bundya, a décrété Kamituga « ville morte », samedi et dimanche. Il a par la suite appelé les populations à se rendre sur les lieux pour retirer les victimes de la mine. Une enquête a été ouverte et les recherches se poursuivent pour identifier les personnes décédées.

Avec A. Ecofin

LAISSER UN COMMENTAIRE

Solve : *
16 + 23 =