Accusé de corruption en Guinée, le milliardaire israélien Beny Steinmetz fera face à la justice suisse en janvier 2021

Le milliardaire israélien Beny Steinmetz comparaitra en janvier devant la justice suisse pour corruption et falsification de documents. Il est accusé d’avoir enfreint la loi pour obtenir en 2008 le droit d’exploiter les blocs I et II du gisement de fer Simandou en Guinée.

Le procès du milliardaire israélien Beny Steinmetz (photo) aura lieu du 11 au 22 janvier 2021 en Suisse. Selon les informations relayées par Reuters, l’homme d’affaires comparaitra devant un tribunal de Genève pour répondre des chefs d’accusation de corruption et de falsification de documents dans le cadre de l’obtention de licences minières en Guinée.

La justice helvétique l’accuse en effet d’avoir versé durant les années 2000, alors qu’il vivait encore en Suisse, des pots de vin, notamment à l’une des épouses de l’ancien président Lansana Conté. Cela lui aurait permis d’obtenir en 2008 les droits miniers sur les blocs I et II du géant gisement de fer Simandou.

Ces allégations sont toutefois rejetées en bloc par les avocats de M. Steinmetz. « Les accusations n’ont aucun fondement en fait ou en droit […]. Beny Steinmetz n’a jamais versé un centime à Mme Mamadie Touré. Elle n’était pas la femme du Président et elle n’est pas un agent public et ne peut donc pas être corrompue », explique Maitre Marc Bonnant, l’un des conseils du milliardaire israélien, précisant que ce dernier, actuellement en Israël, sera bien présent au procès.

Suite à l’élection du président Alpha Condé en 2010, rappelons que l’Etat guinéen a retiré les blocs I et II de Simandou à BSG Resources, société de M. Steinmetz. Des poursuites judiciaires ont même été engagées pour corruption, avant qu’un accord ne soit trouvé en 2019 entre les deux parties pour y mettre fin.

Avec A. Ecofin

LAISSER UN COMMENTAIRE

Solve : *
20 × 22 =