A propos de l’annulation de certains bureaux de vote : le président du CNOSC-DDG exprime ses inquiétudes

Le président du Conseil National des Organisations de la Société Civile pour la Démocratie et le Développement (CNOSC – DDG), Salmana Diallo a fait une sortie médiatique le lundi 20 février 2018 à Conakry au cours de laquelle il a exprimé ses inquiétudes face à l’annulation de certains bureaux de vote.

D’après M. Diallo, la suppression de certains bureaux de vote suite à des contentieux par les magistrats, risque de poser un grand problème lors de la mise en place des conseillers de quartiers ou districts dans les agglomérations concernés. Car, selon lui, cela pourrait provoquer un tohu-bohu dans les localités où il n’y a  que 2 bureaux de vote et qu’on les annulait tous.

«Le CNOSC – DDG a Constaté que certains CACV ont écarté certains bureaux de vote qui ne devaient pas être annulés, certains juges contentieux ont rendu des décisions confuses sans vérifier les réalités de ces districts ou quartiers concernés » s’est-il exclamé.

Après avoir condamné la décision des magistrats pour la suppression des procès-verbaux, il leur demande d’évoquer les raisons valables de cette décision. C’est dans cette logique qu’il a exhorté la CENI à plus d’informations sur l’ensemble du processus électoral.

Salmana Diallo a également rappelé les violences subies par les observateurs du CNOSC – DDG.

Par ailleurs, le président du CNOSC-DDG a promis d’élaborer un rapport final sur ces élections communales et communautaires du 4 février 2018.

                                                                  Ibrahima Bah

LAISSER UN COMMENTAIRE

Solve : *
29 − 14 =