Vers la mise en place d’un Observatoire de la Sécurité Routière à Conakry

L’Atelier de validation des résultats des études portant sur la perception des services de la police et les déterminants urbanistiques, sociaux et culturels de la ville de Conakry, organisé,  avec l’appui du PNUD,  a ouvert ses travaux dans la matinée de ce Lundi 23 Septembre à Conakry.

La question de la sécurité routière est une question multisectorielle, et implique principalement quatre (4) secteurs à savoir : les secteurs de la sécurité et de la protection civile, des transports, de la justice, de l’urbanisme, de l’environnement, des travaux publics, des assurances et, celui de la santé. La situation des données sur la sécurité routière dans le pays reste disparate, discontinu et a besoin d’une mise à jour  à travers d’actions concrètes et l’actualisation des textes et règlements .

L’objectif du projet de mise en place d’un Observatoire de la Sécurité Routière à Conakry est de mieux cerner les attitudes et le changement dans le comportement des usagers, des agents de police et des institutions en charge de la sécurité publique sur la voirie et les accotements et d’améliorer les prises de décision et les interventions sur le milieu physique afin de prévenir et réduire l’insécurité sur la voie publique en vue de cartographier la localisation des bureaux de sécurité routière et de transport, des hôpitaux d’urgence, et des fourrières municipales, de produire un système d’information géographique sur les insécurités routières et leurs effets et de doter les agents de police et la gendarmerie, les institutions de police de proximité, des collectivités décentralisées, des services publics en charge du transport, de l’aménagement urbain, des urgences, des travaux publics, les assurances et de la justice des connaissances idoines pour appliquer les principes et méthodologies de maintien de l’ordre axé sur la gestion des problèmes (problem oriented policing) afin de réduire progressivement le climat de suspicion et les cas d’insécurité routière et de former les autorités publiques et les assureurs sur l’importance de la pérennisation de l’observatoire et l’analyse des cartes de sécurité routière pour la prise de décision.

Les grandes étapes de la mise en place de l’Observatoire de la Sécurité routière à Conakry sont : l’étude de faisabilité sur la mise en place de l’Observatoire ; l’identification des points focaux au niveau des quatre principaux départements ; le recrutement du personnel en charge de l’observatoire ; la mise en place en place d’un Système d’Information Géographique ; et, la mise en place d’un plan de communication autour de l’Observatoire.

La cérémonie d’ouverture était présidée par le Conseiller Principal du Ministre de la Sécurité et de la Protection civile, Fodé Shapo Touré, entouré de plusieurs officiers de la Police Nationale et en présence du Responsable du Cluster Gouvernance et Etat de droit du PNUD, Mr Gedeon Behiguim et d’un Représentant de l’agence ONUHabitat et plusieurs experts et spécialistes du PNUD en matière de Réforme du Secteur de la Sécurité (RSS). Les échanges et discussions ont porté sur deux présentations essentielles : La présentation de l’Etude portant sur la perception de la Police et celle portant sur les déterminants urbanistiques et socioculturelles de la Ville de Conakry axe Hamdallaye-Kagbélé.

MSD/PNUD-Guinée

LAISSER UN COMMENTAIRE

Solve : *
23 − 7 =