60è anniversaire de la FEGUIFOOT sur fond de pardon et de réconciliation

 

Le président de la Fédération guinéenne de football (FEGUIFOOT), Mamadou Antonio Souaré  a, à l’occasion de la célébration officielle, le mardi, 12 novembre 2019,  des 60 ans de cette institution, demandé pardon pour toutes les offenses commises à l’encontre d’un quelconque acteur de cette discipline, de 1960 à maintenant.  Une célébration qui s’est déroulée en présence du  ministre de la Culture, des Sports et du Patrimoine Historique, Bantama Sow.

Ce faisant, M. Souaré a rappelé l’appartenance de son institution à la Confédération Africaine de Football (CAF) depuis 1961, avant d’être affiliée à la Fédération Internationale Football Association (FIFA) en 1962.

« La FEGUIFOOT, 60 ans après a fait du chemin, long et ponctué de moments de grandeur internationale et même de période de suprématie continentale pour le football guinéen mais aussi des temps d’infortunes et de faiblesses », dit-il

Pour mettre fin à la « guerre froide » qui sévit entre certains acteurs du football guinéen, Antonio Souaré fait une annonce importante en disant : ‘’ au nom du comité exécutif, je signe l’amnistie générale pour tous les dirigeants du bureau précédent ». Avant d’ajouter qu’il souhaite que l’association continue de progresser, qu’elle reste dynamique et garde sa bonne humeur et son esprit de convivialité.

C’est dans cette même lancée, qu’Antonio Soauré a demandé pardon à tous les acteurs du football guinéen qui ont été offensés pendant qu’ils défendaient les couleurs de la nation.

Selon toujours,  M. Souaré, durant ces 60 ans d’existences, la Guinée a prouvé au monde sa capacité de produire des grands joueurs dont Chérif Souleymane, Papa Camara, Titi Camara, Dian Bobo ou Naby Keita. Pendant toutes ces années, la FEGUIFOOT, avec l’appui constant de l’Etat, n’a cessé de travailler pour le développement de la pratique du football qui est la première et essentielle vocation, dit-il.

Poursuivant, il a indiqué que c’est grâce à cette politique que le pays a atteint de nombreux objectifs sportifs. C’est ce qui a permis à la Guinée de jouer les premiers rôles grâce aux exploits du Hafia 77 triple champion d’Afrique et au Syli national qui a atteint la finale de la CAN en 1976.

  1. Souaré a aussi saisi l’occasion pour rendre un hommage particulier aux pionniers de la Fédération guinéenne de football dont le tandem feu Sékou Soumah et Yoro Diara ainsi que N’Famara Camara qui ont dirigé l’institution de 1962 à 1986.

A son tour, le ministre de la Culture, des Sports et du Patrimoine Historique, Bantama Sow, a vivement félicité le président de la FEGUIFOOT pour son discours qui prône le pardon et la réconciliation pour le développement du football guinéen.

A cet effet, il a souhaité, au nom du gouvernement que le football guinéen entame une nouvelle ère pour son épanouissement.

Bah Ibrahima

LAISSER UN COMMENTAIRE

Solve : *
4 ⁄ 2 =